Julie Vayssière / Judith Deschamps

Lundi 18 janvier 2016, à 19h, Entrée libre

Intervenant(s): 

Cycle de performances proposé par Christian Alandete : Découvrez les performances en vidéo



En 1964, le théoricien de la communication Marshall Mc Luhan pose avec sa thèse « The Medium is message » (le Média est le message)  les bases d’une analyse des effets de la technologie sur son utilisation (Understanding media. The extensions of man, 1964). Pour cette seconde séance de Partition (Performances), Julie Vayssière et Judith Deschamps proposent de réfléchir pour ainsi dire au médium afin de mieux appréhender de quel message il serait le messager : Julie Vayssière depuis la musique avec Songs et Judith Deschamps à travers son avatar dans le second volet de sa performance Metamorphosis.

Judith Deschamps / Metamorphosis # 2
Judith Deschamps travaille dans une ère où la réalité et la virtualité coexistent au point de parfois se confondre. Depuis les années 70, ses œuvres n’ont cessé d’interroger le dialogue qui se tisse entre les médias et nous-même. Pensées comme des fictions documentaires, elles s’emparent du réel pour le déjouer et générer d’autres réalités. Pour Metamorphosis #2, l’avatar de Judith Deschamps viendra parler de sa condition d’être virtuel, de son statut d’être fictionnel et interrogera les codes et les représentations qui conditionnent notre identité sexuelle, mais aussi les dispositifs que les technologies proposent ou imposent à notre corps, à notre pensée, à notre identité.

Judith Deschamps est née en 1986 ou en 1954, elle vit à Paris ou à Santa Monica ou à New York. Son travail a récemment été montré au Salon de Montrouge et au Centre Pompidou dans le cadre du Nouveau Festival. Elle est actuellement en résidence à Main d’œuvre où elle prépare sa première exposition monographique qui aura lieu au printemps 2016. Elle est diplômée de l’Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg.

Julie Vayssière / Songs
Comment la musique se raconte ? C’est la question que Julie Vayssière propose d’aborder avec cette nouvelle performance.
« Il y a de la musique dans le soupir du roseau. Il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau. Il y a de la musique en toutes choses, si les hommes pouvaient l'entendre (1). La bonne musique ne se trompe pas, et va droit au fond de l'âme chercher le chagrin qui nous dévore (2). Si on veut connaître un peuple, il faut écouter sa musique (3). La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art (4). La véritable musique est le silence et toutes les notes ne font qu'encadrer ce silence (5). La beauté de la musique - comme celle de la lumière - est celle de la rapidité, de la mobilité, de l'insaisissable (6). La musique commence là où s'arrête le pouvoir des mots (7).C'est important, la musique... La seule chose qui fédère les jeunes gens. Une sorte d'espéranto (8). La musique, c'est partout pareil. Ça rassemble. Ça fait du bien. C'est un langage commun (9). Le vase donne une forme au vide, et la musique au silence (10).
1. Lord Byron, 2. Stendhal, 3. Platon, 4. Claude Debussy, 5. Miles Davis, 6. Jean-Michel Jarre, 7. Richard Wagner, 8. Françoise Giroud, 9. Jack Lang, 10. Georges Braque »

Merci à Fanny Batt, Damien Airault, Lucien Clainchard et Giuseppe Velasco.

Julie Vayssière est née en 1979 à Toulouse, elle est diplômée de l’école supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. Elle vit et travaille à Paris. Son travail peut être vu comme l’observation poétique de la société de consommation et la culture de masse qu’elle produit. Depuis 2012, elle développe un projet autour d’un autre histoire de l’art, à partir de témoignages de parcours artistiques, initié à Triangle (Marseille) et présenté à Schaufenster (Selestat), à la Fondation d’entreprise Ricard et à Sazmanab (Téhéran – Iran). Son travail a été montré à Paris au Commissariat, chez Treize, au Goethe Institut et à la Maison de l’Amérique Latine, à Marseille au festival Actoral et à Triangle, à Strasbourg au musée d’art moderne et au Syndicat Potentiel, au centre d’art Le Quartier à Quimper, à Main d’œuvre à Saint-Ouen.



 

Vidéos

Julie Vayssière
Judith Deschamps

Galerie photo de la conférence - Diaporama

Avatar de Judith Deschamps / Metamorphosis # 2

Informations pratiques

    • Du mardi au samedi.
    • Fermeture : dimanche, lundi et jours fériés.
  • Entrée gratuite, de 11h à 19h

    Visites commentées :

    • Mercredi à 12h30
    • Samedi 12h30 et 16h00
  • 12 rue Boissy d'Anglas, 75008 PARIS. 1er étage.

    • 01 53 30 88 00
    • info@fondation-entreprise-ricard.com
  • Métro : Concorde ou Madeleine

  • Parking : Concorde ou Madeleine