«Le sens de l'Histoire», journée d'étude

Mercredi 28 juin 2017, à 10h, jusqu'à 19h. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles. Ajouter à mon calendrier

Intervenant(s): 

Journée d'étude proposée et modérée par Patrick Javault

Le caractère politique de l'art contemporain s'est longtemps identifié à une remise en cause des définitions formelles et à une critique ouverte des institutions culturelles. Tandis que les Etats-Unis par ses artistes et théoriciens avaient pris en main l'écriture de l'histoire de l'art, l'examen du passé semblait être une spécificité dévolue à l'Allemagne. Depuis la fin d'une histoire de l'art entendue comme histoire des formes et l'expansion planétaire de l'art contemporain, nombre d'artistes et de curateurs se saisissent de l'accent grave de l'Histoire comme moyen de faire écho à l'accent aigu de l'actualité, pour reprendre une belle image de Paul Celan. La Documenta 13 ou la Biennale de Venise 2015 ne sont que quelques exemples parmi cent autres d'une présence renforcée de l'histoire dans l'art.
Dans le même temps, des historiens d'art ouvrent de nouveaux chantiers d'écriture qui influent directement l'art d'aujourd'hui. Face à ces défis, les responsables de grandes institutions se doivent de redéfinir leurs tâches et leurs missions en conciliant paris sur l'avenir et réévaluations. L'histoire de l'art est en principe finie mais notre soif de récits légendaires est impossible à rassasier et, en exagérant à peine, on retiendra bientôt de 1917 qu'elle fut l'année du refus d’exposer l'œuvre révolutionnaire de R. Mutt. 
À travers les témoignages d'artistes, d'historiens, d'historiens d'art et de directeurs de musée, on verra s'entrecroiser ou se faire écho écritures de l'histoire et écritures de l'histoire de l'art.

Programme :

10h15 : Accueil par Colette Barbier, directrice de la Fondation d’entreprise Ricard et Patrick Javault, critique d’art

10h30 : "Est-ce que tu m'entends" par Sophie Orlando, historienne de l'art et critique

11h15 : "Healing the museum" Grace Ndiritu, artiste

12h : « Qui raconte ? : le musée d'art moderne face à la multiplication des récits ».
Carolyn Christov-Bakargiev, Bernard Blistène, Fabrice Hergott, respectivement : directrice du Castello di Rivoli Museo d’Arte Contemporanea et du GAM - Galleria Civica d’Arte Moderna e Contemporanea à Turin ; directeur du Musée National d'Art Moderne Centre Pompidou ; directeur du Musée d'Art Moderne de la ville de Paris.
Modération : Patrick Javault et Bertrand Dommergue, critique d’art

14h30 : "Un historien dans l'art" par Philippe Artières, historien

15h15 : "Une histoire à ne pas transmettre" par Mathieu K. Abonnenc, artiste

16h15 : "Politiques de la réception" par Stefano Chiodi, historien de l'art et critique

17h : "Le ready made historique", par Patrick Javault




 

Galerie photo de la conférence - Diaporama

Mathieu Kleyebe Abonnenc, Forever Weak and Ungrateful, 2015Héliogravure, cadre bois, verre, 47,4 x 30,7 cm

Informations pratiques

    • Du mardi au samedi.
    • Fermeture : lundi et jours fériés.
  • Entrée libre, de 11h à 19h

    Visites commentées :

    • Mercredi à 12h30
    • Samedi 12h30 et 16h00
  • 12 rue Boissy d'Anglas, 75008 PARIS. 1er étage.

    • 01 53 30 88 00
    • info@fondation-entreprise-ricard.com
  • Métro : Concorde ou Madeleine

  • Parking : Concorde ou Madeleine