Nil Yalter

Lundi 23 avril 2018, à 19h, Entrée gratuite Ajouter à mon calendrier

Intervenant(s): 

Anne Bonnin reçoit l’artiste Nil Yalter en compagnie de Béatrice Josse, directrice du MAGASIN DES HORIZONS - Centre National d’Arts et de Cultures à Grenoble.

Nil Yalter est une artiste militante. Le critique d’art Georges Boudaille écrivait ainsi en 1979 : « Nil Yalter se veut un instrument, un amplificateur, en faveur de thèmes quasi obsessionnels : la situation de tous les travailleurs immigrés et la situation de la femme dans toutes les sociétés, quelles qu’elles soient. »

On oppose trop souvent militantisme et forme, or, précisément, l’art « socio-critique » de Yalter dément une telle opposition. Ses oeuvres, ses formes découlent d’un matériau documentaire ou sociologique, comme on le disait volontiers dans les années 70. Depuis cette époque, Nil Yalter explore, par les moyens de l’enquête de terrain et de l’entretien, les conditions de vie de populations ou de personnes exclues : travailleurs et travailleuses immigré.e.s, communautés exilées, femmes, prisonnières. L’artiste donne la parole à des individus qui expriment leur difficulté à vivre quotidiennement une situation d’exil dans un quartier, une ville, un pays, ou au sein de la société. Les oeuvres de Yalter sont subtiles, elles rendent compte de situations sociales et personnelles : elles soulignent la séparation douloureuse entre la sphère publique et la sphère intime tout en émancipant les individus des catégories dans lesquelles « on » les enferme.

Si la vidéo et la photographie sont ses principaux outils, ses productions qui associent texte, dessin, collage résultent le plus souvent d’un montage. D’une façon générale, les oeuvres de Yalter relèvent du document, ses vidéos d’entretiens constituant en particulier une archive unique et précieuse.

Artiste autodidacte française d’origine turque, Nil Yalter (1938) arrive à Paris en 1965. Elle réalise sa première exposition personnelle en 1973 à l’ARC, département contemporain du musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Son oeuvre, récemment redécouverte, a fait l’objet d’une rétrospective en 2016 à l’ARTER- Space for Art (Istanbul), ainsi que de nombreuses expositions personnelles, notamment à Galerist, Instanbul, en 2018, à La Verrière – Fondation d’entreprise Hermès (Bruxelles), à la galerie MOT International (Londres) en 2015 et à la Galerie Hubert Winter (Vienne) en 2014. En 2016, le 49 Nord 6 Est – FRAC Lorraine (Metz) a consacré ses espaces à la première rétrospective de ses travaux en France. Ses oeuvres font partie, entre autres, des collections de la Tate Modern, du MoMA à New York, de l’Istanbul Modern, du musée national d’Art moderne – Centre Georges-Pompidou, du musée d’art moderne de la ville de Paris, du Museum Ludwig (Cologne) et du CNAP.


  

Galerie photo de la conférence - Diaporama

RAHIME, FEMME KURDE DE TURQUIE
(RAHIME, KURDISH WOMAN FROM TURKEY), 1979
Courtesy MOT International Gallery

Informations pratiques

    • Du mardi au samedi.
    • Fermeture : dimanche, lundi et jours fériés.
    • Fermeture les mardi 24 et mercredi 25 avril pour démontage.
  • Entrée gratuite, de 11h à 19h

    Visites commentées :

    • Mercredi à 12h30
    • Samedi 12h30 et 16h00
  • 12 rue Boissy d'Anglas, 75008 PARIS. 1er étage.

    • 01 53 30 88 00
    • info@fondation-entreprise-ricard.com
  • Métro : Concorde ou Madeleine

  • Parking : Concorde ou Madeleine