Parties, sans éteindre la lumière

Du mardi 21 mai 2019 au samedi 29 juin 2019

Vernissage le lundi 20 mai 2019Ajouter à mon calendrier

Une proposition de Eric Mangion.

Artistes : Pauline Curnier Jardin et Marie Losier

Marie Losier et Pauline Curnier Jardin 

Une proposition d’Eric Mangion

Marie Losier filme des personnages un peu en marge, hauts en couleurs, décapants, doucement dingues et illuminés. Pauline Curnier Jardin puise dans les rites, les renversements carnavalesques, les constructions grotesques, le cirque et les avatars. Toutes deux ont en commun les imaginaires débridés et extravagants, les incongruités, les humeurs transgressives et globalement tout ce qui se transforme, se déguise. La vie est omniprésente, certes déglinguée, chaotique et mal fichue, mais elle est bien là avec son énergie sans frein. Les petites histoires se muent en mythologies. Un catcheur gay mexicain devient un héros national. Une sorcière et un santon napolitain font route commune. Le trivial côtoie le féérique.

L’exposition réunit ainsi deux artistes qui partagent bien des choses, à commencer par une vision expanded du cinéma comme de toute autre forme de création. Ces deux artistes n’ont pas peur de la théâtralité, du burlesque, des jeux décousus et simultanés, de la multiplicité des êtres, des sensations désarmantes et des dépenses improductives. L’exposition est conçue tel un spectacle passé ou à venir, en cours de construction ou de déconstruction, comme si les régisseuses ou les régisseurs avaient quitté les lieux sans éteindre la lumière, laissant les décors en l’état. La Fondation d’entreprise Ricard se transforme le temps d’un court printemps en cabaret ou en salle des fêtes où l’on croit encore à la magie d’un soir, d’une compagnie qui viendrait enchanter un public prêt à rêver à des jeux fantasques et fantastiques.  

Elles avaient envie de travailler ensemble. L’occasion est donc venue ! Après avoir longtemps vécu aux États-Unis, Marie Losier est désormais installée à Paris. Son dernier film Cassandro the Exotico ! a été présenté lors du dernier festival de Cannes (sélection Acid) et depuis n’a cessé de tourner. Elle a également présenté l’ensemble de ses films dans une rétrospective au MoMA au mois de novembre 2018. Quant à Pauline Curnier Jardin, elle vit entre Amsterdam et Berlin. Depuis son installation (Grotta Profunda, Approfundita) remarquée à la Biennale de Venise en 2017, sa participation à des expositions et des festivals en Europe et aux Etats-Unis s’est multipliée. Elle a obtenu depuis le prestigieux Dutch NN Group Art Award ainsi que plusieurs prix de cinéma pour son film Explosion Ma Baby.