Gabriele Basilico «Basilico avant Basilico. Cahiers de voyage 1969, 1970, 1971»

Vernissage le samedi 4 novembre 2017Ajouter à mon calendrier

Du Samedi 4 novembre 2017 au Jeudi 7 décembre 2017.

Artistes :

Gabriele Basilico

Présentation

La galerie anne barrault est heureuse de présenter une exposition exceptionnelle de Gabriele Basilico, avec un ensemble de photographies,encore jamais montré en France. Giovanna Calvenzi a réuni ici les photographies de trois voyages fondateurs chez l’artiste, alors âgé de 25 ans.

En 1969, Gabriele Basilico, alors étudiant en architecture, voyage en Écosse. Il est encore étudiant lorsqu’il voyage en Iran en 1970 et au Maroc en 1971.
Il n’a pas encore choisi entre les deux disciplines qui le fascinent de la même manière, l’architecture et la photographie.
Cependant, à l’occasion d’une interview vidéo enregistrée par le réalisateur israélien Amos Gitai en 2012, il déclarera que c’est en imprimant les images réalisées à Glasgow qu’il s’est rendu compte que la photographie pouvait devenir sa profession.
Ainsi, pendant trois voyages estivaux avec ses amis, il pratique la photographie en amateur, et pourtant de différentes manières selon les situations.
À Glasgow, il réalise seulement une trentaine d’images qui reflètent son intérêt naissant pour l’espace urbain, mais surtout sa connaissance de la photographie engagée et des enseignements de Bill Brandt.
En Iran, il raconte les paysages magiques qu’il traverse en voiture, durant son long voyage de l’Italie à Persépolis.
Mais il raconte aussi les gens, les mosquées, les marchés, les architectures, pensant pouvoir peut-être vendre 
ses images à un magazine.
Au contraire, pour son voyage au Maroc, il part avec l’idée précise de réaliser un livre d’impressions de voyage (qu’il ne réalisera pas) et structure ses images en photographiant les personnes, les rencontres, les fêtes, les paysages, pratiquant une sorte de « photographie sociale », mais attentif aussi à l’utilisation des ombres, qui commencent à devenir partie intégrante de ses compositions.
Seules les images de Glasgow seront montrées, au début des années 70, dans une petite exposition à la galerie
Il Diaframma à Milan. De nouveaux engagements, de nouveaux projets lui feront mettre de côté ses premiers
travaux. Ceux-ci seront remis en lumière seulement en 2015, grâce à l’intérêt de la maison d’édition Humboldt qui
publiera, l’un après l’autre, ses trois précieux « cahiers de voyage ».

Giovanna Calvenzi est éditeur photo depuis 1985 et a collaboré avec plusieurs magazines italiens, après avoir enseigné l’histoire de la photographie pendant onze ans. En 1998, elle devient directrice artistique des Rencontres de la Photographie de Arles et en 2014, déléguée artistique du Mois de la Photo à Paris avec Laura Serani. Elle enseigne l’édition photographique, mène une activité importante sur l’étude de la photographie contemporaine. 
Elle est responsable des Archives de Gabriele Basilico à Milan.