Brice Dellsperger «Kira vs Carrie»

Du Vendredi 10 novembre 2017 au Vendredi 5 janvier 2018.

Artistes :

Brice Dellsperger

Présentation

La belle Kira, héroïne de la fable disco Xanadu, s’opposerait à Carrie, souffre-douleur devenu bourreau, de Carrie au bal du diable. De ces deux films, Brice Dellsperger extrait une scène qu’il s’approprie en proposant un dérèglement, une vibration des formes produisant un double.
C’est en 1995 que Brice Dellsperger entame la série des Body Double, titre ready-made emprunté au film de Brian de Palma. De film en film, de remake en remake il explore le processus de doublage : les personnages étant performés par un seul acteur, les acteurs étant souvent transformés en actrice. Se jouant de la multiplicité, il agit tel un prisme qui traversé par un rayon de lumière en fait surgir le spectre.
Dans Body Double 32, Brice Dellsperger reprend la deuxième scène de Carrie au Bal du Diable1. Interprétées par Alex Wetter, mannequin androgyne, de joyeuses jeunes filles chahutent dans l’atmosphère moite d’un vestiaire au milieu de rangées de casier qui semblent en se dédoublant former une boucle spatio-temporelle. Celle-ci prend fin quand tour à tour elles disparaissent dans la fumée et se transforment en une infinie variation de Carrie. Sous la douche, celle-ci semble inconsciente de ce qui l’entoure. La caméra, avec une certaine sensualité, suggère que l’enfant devient femme. Avec effroi, elle constate que ses mains sont couvertes de sang.
Dans Body Double 35, Brice Dellsperger reprend la deuxième scène de Xanadu2 . Interprétées par François Chaignaud, chorégraphe et danseur, de sémillantes muses s’extraient d’un mur peint en dansant. A l’occasion d’une exposition3 au Swiss Institute, Brice Dellsperger fait reproduire cette fresque. Opérant un basculement, la création du décor précède l’idée du film et en devient même l’origine. L’équilibre complet semble en être affecté, les plans sont inversés et Kira4 danse dans un mouvement contraire jusqu’à se figer dans le mur. La boucle est bouclée.
La proposition de Brice Dellsperger est a priori antinomique : Kira vs Carrie. Kira gravite dans la lumière quand seule la brume nimbe Carrie ; la première dispense amour et inspiration quand la seconde ne répand que la mort ; l’une est la fille d’un Dieu quand l’autre danse au bal du Diable.
Chez Air de Paris, Body Double 32 et Body Double 35 seront projetés alternativement sur le même écran. Une forme d’interdépendance semble les lier : Kira et Carrie sont-ils pas des anagrammes phonétique? Les rayons lumineux ne se révèlent-ils pas à travers la fumée ? Et de l’autre côté du miroir Kira ne serait-elle pas le double de Carrie ?

1. Film culte de Brian de Palma sorti en 1976. 
2. Film de Robert Greenwald sorti en 1980. Echec critique et commercial, il marque la fin de l’époque disco.
3. FADE IN: INT. ART GALLERY – DAY, Swiss Institute, New York USA, 03.03-19.05.2016 

4. Incarnation de Terpischore qui dans la mythologie grecque était la muse de la danse

Galerie photo de l'exposition - Diaporama

Brice DellspergerBody Double 35, 2017film 2K, couleur, son. 29 min. 56 sec., en boucle© Brice Dellsperger. Courtesy Air de Paris, Paris.
Brice DellspergerBody Double 35, 2017film 2K, couleur, son. 29 min. 56 sec., en boucle© Brice Dellsperger. Courtesy Air de Paris, Paris.
Brice DellspergerBody Double 32. 2017film HD, couleur, son. 12 minutes, en boucle© Brice Dellsperger. courtesy Air de Paris, Paris.
Brice DellspergerBody Double 32. 2017film HD, couleur, son. 12 minutes, en boucle© Brice Dellsperger. courtesy Air de Paris, Paris.
Brice DellspergerBody Double 32. 2017film HD, couleur, son. 12 minutes, en boucle© Brice Dellsperger. courtesy Air de Paris, Paris.
Still from Brice Dellsperger's "Body Double 35", 2017