Gaëlle Chotard «La part de l’ombre»

Du Samedi 13 octobre 2018 au Samedi 1 décembre 2018.

Artistes :

Gaëlle Chotard

Présentation

"Dans son atelier, Gaëlle Chotard raconte que lors de sa formation à l’École des beaux-arts de Paris, elle a souhaité travailler dans l’atelier de métal. Elle n’y trouve cependant pas sa place tant sur le plan technique que sur le plan humain. Un excès de domination et de démonstration l’amène à appréhender différemment le métal [...] La maille implique un temps de travail étiré, une concentration spécifique. Elle engendre aussi un état proche de celui que nous pouvons atteindre par la méditation ou l’hypnose [...] Gaëlle Chotard explique d’ailleurs qu’elle s’immerge dans le matériau, dans la forme en devenir, mais aussi dans son propre corps."

Julie Crenn (extrait)

Gaëlle Chotard - née en 1973 à Montpellier, vit et travaille à Nogent-sur-Marne.

Diplômée de l’École des beaux-arts de Paris en 1998, Gaëlle Chotard participe à de nombreuses expositions personnelles et collectives, et plus récemment au Carré d’art de Nîmes, au Domaine Pommery à Reims, au Palais des Beaux-Arts de Lille, à la Villa Bernasconi, Grand-Lancy/Genève. Elle a produit des œuvres in situ pour le Château de Rambouillet et pour le Musée des Arts décoratifs à Paris dans le cadre de l’exposition "Dans la ligne de mire”. 

En 2017, elle investit l’Espar au Mans, la Villa Tamaris avec “Interstices" et la Chapelle du Généteil (Le Carré, Scène nationale-Centre d’art contemporain à Château-Gontier) qui publie Gaëlle Chotard, Dessins 2007-2017 sur une proposition de Bertrand Godot.

En 2018, elle a été sélectionnée en duo avec la curatrice Valentine Meyer pour faire une proposition au Drawing Lab, nouveau lieu parisien dédié au dessin contemporain.

Les œuvres de Gaëlle Chotard sont présentes notamment dans les collections du FRAC Haute-Normandie et du FNAC. 

"Fixer les vertiges”, sa 3e exposition à la Galerie Papillon, s’est tenue en 2014.

Sans titre, 2018 - oeuvre produite par Drawing Lab Paris