Otto Muehl

Du Samedi 13 octobre 2018 au Samedi 17 novembre 2018.

Artistes :

Otto Muehl

Présentation

Otto Muehl dans les années 1980


L'exposition Otto Muehl (1925 - 2013) à la galerie Éric Dupont à partir du 13 octobre regroupant peintures, dessins et sérigraphies constitue la présentation la plus complète des oeuvres du co-fondateur de l'actionnisme viennois jamais donnée en France. La dernière exposition d’oeuvres d’Otto Muehl à Paris remonte à 2001 au Musée du Louvre. 1

Otto Muehl était un artiste prolifique en particulier dans le domaine de la peinture à l'huile. C’est surprenant pour quelqu'un dont la mission déclarée au début des années 1960 était d’« écraser la peinture de chevalet en représentant son processus de destruction ». Cette mission iconoclaste prit la forme d’Aktionen, performances radicales effrénées, dans l’atelier de Muehl, en collaboration avec les artistes Adolf Frohner et Hermann Nitsch. Entre 1963 et 1971, trente-trois « Materialaktionen» ont été documentées impliquant bondage et crucifixions simulées (Wiener Aktionismus 1960-1971, Hubert Klocker Ritter Verlag: Klagenfurt, 1989). En 1968, Muehl, Brus et Oswald Wiener organisèrent une performance intitulée Kunst und Revolution à l'Université de Vienne, qui provoqua un tollé général et un scandale dans la presse. Ils furent arrêtés et des membres du groupe émigrèrent en Allemagne.

À partir de 1971, Muehl ne produit plus aucune action publique et retourne à la peinture. Les oeuvres exposées à la galerie Éric Dupont datent toutes du milieu des années 1980, une période de rupture avec l’action violente durant laquelle Muehl peint d'une manière prolifique. Aux antipodes des thèmes de l'actionnisme, l'artiste associe ce nouvel élan à « la joie de vivre et une attitude positive envers la conception de la vie ». (Otto Muehl Tanz Arbeiten aus den1980er Jahren, Hubert Klocker, Sammlung Friedrichshof: Zurndorf 2005).

Au vu du grand nombre de peintures et dessins de cette époque, il est évident que, non seulement Muehl a revu sa position contre le "high art" de l'avant-garde de l'après-guerre, mais encore il emprunte librement et diversement aux courants prédominants de l'expressionnisme abstrait et l’action painting. Il réinterprète également ses propres "Materialbilder" abstraits du début des années 1960 leur donnant une forme nouvelle. Dans ses sérigraphies, dont plusieurs seront à voir dans la galerie de la rue de Temple, il aborde le pop-art mais, comme le souligne Helmut Draxler : « Moins comme un jeu avec les fausses paillettes des médias, mais plutôt comme une appropriation subjective, comme une falsification et une déformation des images officielles, dissoutes dans des couleurs expressives ainsi que des formes ornementales, toujours dans le but de révéler la vérité pure de ce type de personnage grotesque. »

Pour les oeuvres de la série Die Politiker, Muehl est intervenu directement dans le processus de sérigraphie : « J'ai essayé de dépasser la technique, les motifs habituels, la reproduction, en utilisant l'écran comme si c’était une toile afin de créer moi-même le processus d'impression… Je suis surpris de la façon dont le personnage change, même si le contour reste le même. Mais les contours sont souvent étouffés par les couleurs et je peux peindre comme avec des aquarelles. Des structures apparaissent que je n’aurais jamais pu produire avec un pinceau dans une peinture à l'huile. » (Entretien avec Peter Sichrovsky dans Otto Muehl Politiker : Sammlung Friedrichshof, Zurndorf, und Hubert Klocker, Wien : Friedrichshof, 1989)

Parmi les autres œuvres figuratives de l’exposition se trouve un groupe d’aquarelles illustrant des scènes de musique et de danse. Une série de dessins au crayon témoigne de sa filiation profonde avec le courant expressionniste autrichien de Kokoschka et Schiele.


Denise Wendel-Poray
Octobre 2018



1 Expositions Otto Muehl en France :

La peinture comme crime ou la « part maudite » de la modernité, Musée du Louvre, Paris, 2001

Posséder et détruire : stratégies sexuelles dans l’art d’Occident, Musée du Louvre, 1994, Paris, 2000

Les artistes face à l’histoire, Centre Georges Pompidou, Paris, 1997

L’autre – AA Commune, 4e Biennale d’Art Contemporain de Lyon, 1997

L’art au corps, Musée d’Art Contemporain, Marseille, 1996

Hors limites, Centre Georges Pompidou, Paris, 1994

Galerie photo de l'exposition - Diaporama

OTTO
MUEHL, Sans
titre, 1985

Huile
sur toile

110
x 110 cm 

 © Galerie Eric Dupont, Paris.
OTTO
MUEHL, Sans
titre, 1987

Huile
sur toile

200
x 240 cm 

©
Galerie Eric Dupont, Paris
OTTO
MUEHL, Sans
titre, 1987

Aquarelle
sur papier

30 x
44 cm 

©
Galerie Eric Dupont, Paris.