Lili Reynaud Dewar

Lauréat : 2013

Prix décerné lors l'exposition La vie matérielle, conçue par Yann Chateigné du 6 septembre au 2 novembre 2013.



visuelliliprix.jpg
Lili Reynaud-Dewar, I am intact and I don't care, 2013, Courtesy de l'artiste.

"I am intact and I don't care", 2013, (vidéo 1 à 3), œuvre offerte au Centre Pompidou et présentée au public dans le cadre du nouvel accrochage contemporain des collections, "Une Histoire. Art, architecture et design, de 1980 à nos jours", à partir du 2 juillet 2014.

Dans certains espaces d’exposition, à l’abri des spectateurs, Lili Reynaud Dewar s’est filmée en faisant semblant d’y vivre et en dansant nue à la manière de Joséphine Baker. Les trois vidéos de la série intitulée I’m intact and I don’t care 1, 2 et 3 (2013) témoignent de ses premières performances et danses en solitaire dans différentes salles de musées, respectivement au Belvédère à Vienne, au MAC à Lyon et au Consortium à Dijon. Il s’agit là d’un hommage de l’artiste à Joséphine Baker, danseuse afro-américaine et amérindienne qui a utilisé sa grande popularité dans la lutte contre le racisme. Lili Reynaud Dewar fait également référence à l’histoire de la commande d’une maison faite par Joséphine Baker à l’architecte Adolf Loos, la « Josephine Baker House » qui n’a jamais été réalisée car elle n’aurait pas satisfait les besoins d’intimité de l’artiste. 

À travers ses  performances filmées, Lili Reynaud Dewar questionne ainsi la frontière entre ce qui est public-privé et ce qu’on rend public, ainsi que l’idée de faire de l’art une manière de vivre.

Interview de Lili Reynaud Dewar à propos de l'installation I’m intact and I don’t care, par Anne-Frédérique Fer, pour FranceFineArt.com


Biographie+-
56
EXPOSITIONS PERSONNELLES (sélection)

2016
Kunstverein Hamburg, Allemagne

2014
Live Through That ?!, New Museum, New York (US)
Vivre avec ça ?!! Galerie Kamel mMennour, Paris (FR)
Live Through That ?!! Index Fondation for Contemporary Arts, Stockholm (SE)
Live Through That ?!! Emanuel Layr, Vienna (AT)
Live Through That ?!! Outpost, Norwich (UK)

2013
Enseigner comme des adolescents - Teaching as teenagers, Le Consortium, Dijon
I am intact and I don’t care, Clearing, New York

I am intact and I don’t care. 21er Raum, Belvedere, Vienna

2012

Ceci est ma maison / This is my place, Magasin, Centre National d’Art Contemporain, Grenoble.
Interpretation, Performa, Fondation Calder, New York (performance)
What a Century of hands! I shall never have my hand. Afterwards domesticity leads too far, Karma International, Zurich
Enseigner comme des adolescents - Teaching as teenagers, FORDE, Genève
Fours Walls Speaking of Revolt, Media and Beauty, Serpentine Cinema, London (performance)

2011

Some Objects Blackened And A Body, Too, Galerie Mary Mary, Glasgow.
Cleda’s Chairs, Bielefeld Kunstverein, Bielefeld.
Fours Walls Speaking of Revolt, Media and Beauty, Tramway theater, Glasgow (performance)

2010

Interpretation, 1M3, Lausanne.
Interpretation, Kunsthalle Basel, Bâle.
Structures de pouvoir, Rituels  et Sexualité chez les sténodactylos européennes, kamel mennour, Paris.
Antiteater, FRAC Champagne-Ardenne, Reims.

2009

Black Mariah, Centre d’art Parc Saint Léger, Pougues-les-Eaux.
En réalité le sphinx est-il une annexe du monument ou le monument une annexe du sphinx ? Centre culturel Bellegarde, Toulouse (performance)
Power Structures, Rituals & Sexuality of the European Shorthand-Typists, Mary Mary, Glasgow.

2008

Explorations in French Psychedelia, CAPC, Bordeaux. 

LOVE = U.F.O, FRAC, Bordeaux. 

The Race, Galleria Civica d’Arte Contemporanea di Siracusa, Montevergini, Sicile.


EXPOSITIONS COLLECTIVES (sélection)

2015
Poltergeist « Les Esprits frappeurs », Nanterre-Amandiers Centre Dramatique National, France
All the World’s Futures, curated by Okwui Enwezor, Giardini & Arsenal, Venice Biennale, Venice, Italy
Beauty Codes (order/disorder/chaos), Fondazione Giuliani, Rome, Italy
Beauty Codes (order/disorder/chaos), Kunsthalle Lissabon, Lisbon, Portugal
Beauty Codes (order/disorder/chaos), CURA. Basement, Rome, Italy

2014

Soleil Politique, curated by Pierre Bal-Blanc, Museion, Bolzano (IT)
Une Histoire, Nouvel accrochage, Centre Pompidou, Paris (FR)
All that falls, curated by Gérard Wajcman and Marie de Brugerolle, Palais de Tokyo, Paris (FR)
The Issues of Our Time 3 - More Issues Less Time,Artist Book Space curated by Castillo Corrales, New York (US)
Interprète, curated by Xavier Franceschi, Le Plateau, Paris (FR)
Procession, CAPC, Bordeaux (FR)
On Ambiguity and Other Forms To Play With, The Invisible Hand: Curating as Gesture, 2nd Cafam biennial, CAFAM, Beijing (CN)
Enseigner comme des adolescents - Teaching as teenagers, (with her students from the eponymous seminar she leads at HEAD geneva) Marrakech Biennial, Marrakech (MA)
Quand les formes sont attitudes, 40mcube, Rennes (FR)
The crime was almost perfect, Witte de With, Rotterdam (NL)
Trocadero, Nesrin Esirtgen Collection Art Space, Istanbul (TR)
The Fifth Dimension, Logan Center for the Arts, Chicago (US)


2013

The Fifth Dimension, Logan Center for the Arts, Chicago
The Shadows Took Shape, Studio Museum, Harlem
Une Odyssée, 30 ans du Frac Champagne Ardenne, Pommery, Reims
Frieze Projects 2013, London
Lyon Biennial, Lyon
Stand In (Or A Glass of Milk), Public Fiction, Los Angeles
La vie matérielle, Prix Ricard, Fondation Ricard, Paris
‘Pro-choice’ Kunsthalle Fribourg (curatorial project by Petunia)
Otherwise Unexplained Fires, Malmo Konsthall, Sweden
The Angel of History, Ecole des Beaux Arts de Paris, Paris
Whileaway, Konsthall Oslo, Norway
An Anatomical Chart of Love Pains, The Model, Sligo
The Magic of the State, Beirut, Cairo
The Magic of the State, Lisson Gallery London

 

2012

Counter-production, Generali Foundation, Vienna
Timewave Zero, Ursula Blickle Foundation, Krichtal, Germany
In fifteen minutes every one will be in the future, an Opera, Ancient Bath, Plovdiv, Bulgaria
From the Beach to the Moon, Luma Foundation, Arles
Intense Proximité, La Triennale 2012, France


RECOMPENSE

2013
Lauréat du 15ème Prix d'entreprise Ricard

Oeuvres+-

Lili Reynaud Dewar met en place des dispositifs hybrides, situés au croisement de l’installation et du décor,de la performance et de la sculpture, où elle retraite de nombreuses sources émanant des cultures dites alternatives, black, rasta, punk, ou féministe. Dans ses oeuvres, elle rend hommage à des artistes tels que Rainer Werner Fassbinder, le Groupe de Memphis ou bien Joséphine Baker.
La part performative, souvent filmée, est importante dans son oeuvre et participe activement à poser ses réflexions, selon sa devise « je me performe donc je deviens ce que je performe ». Depuis l’exposition Ceci est ma maison / This is my place au Magasin à Grenoble en 2012, l’artiste a créé et développé un dispositif d’éléments évolutifs avec des « lits fontaines », des lits au sein desquels ont été placés une fontaine d’encre noire, ainsi que des papiers peints ou des panneaux recouverts de tissus à fleurs et fruits colorés symbolisant des espaces intimes et composant ainsi des « chambres dans un espace public ». Des variations de ce dispositif ont notamment été présentées à la dernière Biennale de Lyon (2013) et au sein de l’exposition La vie matérielle à la Fondation d’entreprise Ricard en 2013 dont le titre a été inspiré du livre éponyme de Marguerite Duras comportant des textes sur la vie domestique. Lili Reynaud Dewar compare d’ailleurs le temps d’une exposition de ce dispositif à une sorte de bail de location précaire et s’imagine vivre dans chacun de ces espaces.