Initiales/La scène :
Nice

Le 16 janvier 2017 à 19:00
Intervenant(s)
Christian Bernard
Arnaud Labelle-Rojoux & Patrice Blouin
Rafaela Lopez
  • Le 16 janvier 2017 à 19:00
  • 12 rue Boissy d'Anglas
    1er étage
    0153308800
    Fondation d'entreprise Ricard
  • Tous les mercredis à 12h30 et samedi à 12h30 et 16h
    Visites
    commentées
  • Concorde (lignes 1, 8, 12) et Madeleine (lignes 8, 12, 14)
    Métro
  • Concorde et Madeleine
    Parking
Initiales/La scène : Nice

Introduction de Claire Moulène et Emmanuel Tibloux : visite guidée au sein de la Villa Arson, dans les années 80 et 2000 avec les témoignages de Christian Bernard, Arnaud Labelle-Rojoux & Patrice Blouin, et Rafaela Lopez suivie d’une discussion avec la salle.

Intervenant(s)

Christian Bernard
Arnaud Labelle-Rojoux & Patrice Blouin
Rafaela Lopez

La revue / La scène. Et au départ, Initiales, une collection de monographies augmentées et «rétro-prospectives» éditée par l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon et coproduite par la Fondation d’Entreprise Ricard.
Les quatre rendez-vous annuels des Rencontres Initiales procèdent de cette logique qui cultive, en ligne de mire, les formes, les modalités, les conditions et les effets de la transmission en art. Et formule, en arrière plan, cette double hypothèse : l’école d’art est un opérateur majeur mais non exclusif de la transmission ; la transmission peut s’envisager d’un point de vue historique, sur le modèle des filiations multiples qui traversent la revue Initiales, autant que d’un point de vue géographique si l’on pense à la façon dont s’inventent et se déploient par capillarité les scènes artistiques locales.

Les deux Rencontres « Initiales/La revue » (indexées sur la sortie des numéros, au printemps et à l’automne) prolongent le portrait, esquissé dans chacune des livraisons, de figures historiques ou contemporaine appréhendées sous l’angle de leur descendance et de leur relecture par une jeune génération d’artistes et de critiques.

Les deux Rencontres « Initiales/La scène » (produites en alternance, durant l’été et l’hiver) font quant à elles prévaloir le point de vue local, en envisageant la transmission au plan d’un territoire. Régulièrement, des scènes artistiques se composent et se déploient. Si l’école d’art n’est jamais suffisante, elle joue néanmoins un rôle de catalyseur. C’est sur ce rôle qu’il s’agit de revenir, en réunissant quelques acteurs essentiels et en variant les focales, du microcosme de l’école à l’écosystème local et à son irradiation dans le champ artistique global.
De la revue à la scène, de l’histoire au territoire, du local au global, c’est toute une dynamique de la transmission que les Rencontres Initiales ont ainsi vocation à explorer.

vimeo
vimeo
vimeo
Galerie photos de l‘exposition