CINÉMATOGRAPHIER

Le 30 septembre 2016 à 19:00
Intervenant(s)
Judith Cahen
Noël Herpe
Programmé par
  • Le 30 septembre 2016 à 19:00
  • 12 rue Boissy d'Anglas
    1er étage
    0153308800
    Fondation d'entreprise Ricard
  • Tous les mercredis à 12h30 et samedi à 12h30 et 16h
    Visites
    commentées
  • Concorde (lignes 1, 8, 12) et Madeleine (lignes 8, 12, 14)
    Métro
  • Concorde et Madeleine
    Parking
CINÉMATOGRAPHIER

Le cycle « Poésie Plate-forme » poursuit son investigation proposant des rencontres entre des poètes, au sens extensif du terme, et des créateurs venant d’un large spectre de pratiques artistiques et scientifiques (cinéma, musique, journalisme, danse, psychanalyse …), en vue d’éprouver la diversité et l’inventivité des jeux de langage.

Intervenant(s)

Judith Cahen
Noël Herpe

Programmé par

Cette séance « Cinématographier »  est programmée lors de l’exposition du 18ème Prix Ricard, « Paris », pour laquelle sa curatrice, l’artiste Isabelle Cornaro, a privilégié notamment plusieurs propositions d’art contemporain vidéo et filmiques parmi les plus suggestives.
Cette rencontre « Cinématographier », quant à elle, verra dialoguer Judith Cahen et Noël Herpe, deux cinéastes aux œuvres singulières, pour lesquels la recherche, l’essai cinématographique, nourri d’une culture cinéphilique entre autres, explore et renouvelle les formes du récit filmé, intime et collectif, burlesque tout autant qu’inquiet.

BIOGRAPHIES

Judith CAHEN
Judith Cahen est l’auteur d’une œuvre cinématographique multiforme aux frontières de la fiction, du documentaire et de l’autobiographie, qui interroge les liens entre le cinéma, la littérature, l’art et la danse contemporaine. Elle a créé à cette fin le personnage d’Anne Buridan en référence au célèbre âne qui affamé et assoiffé meurt d’inanition, faute d’avoir su choisir entre l’avoine et l’eau qui s’offraient à lui.
On lui doit plusieurs longs métrages, dont elle est auteur, actrice et réalisatrice : La croisade d’Anne Buridan, 1995 ; La révolution sexuelle n’a pas eu lieu, 1998 ; ADN (About David Nebreda), 2005, ainsi que de nombreux courts métrages. Elle est coauteur et actrice principale de Code 68 (« Anne Buridan aime les défis »), avec Jean-Henri Roger, 2004. Elle a joué pour François Ozon, Jeanne Labrune, a été scénariste pour Malik Chibane. Elle pratique la performance seul ou collaborant avec des chorégraphes et metteurs en scène : Les répliquants avec Béatrice Houplain, Art et politiqueavec Alain Michard, Le flou de flouz avec Sabine Macher. Elle créée des ateliers de créations radiophoniques pour France Culture (À nos corps défendants d’après Les premiers matériaux pour une théorie de la Jeune-Fille de Tiqqun). Elle accompagne les joutes chorégraphiques d’Emmanuelle Huynh et Akira Kasaï et fait partie de l’équipe des jeux W, à l’initiative de Joris Lacoste et Jeanne Revel. Elle   participe au collectif pointligneplan, de même qu’elle a été de la revue « La lettre du cinéma ». Récemment, à la Villa Kujoyama, elle a réalisé la ciné-performance : Les opérateurs d’échanges,  qu’elle poursuit sur différentes scènes. Depuis 2013, elle travaille avec Masayasu Eguchi. Ensemble, ils réalisent un film, des vidéos et performances et participent notamment à l’exposition Hiroshima Art Document 2015.

Noël HERPE
Noël Herpe est écrivain, historien du cinéma et réalisateur. Nourrie de cinéphilie, d’amour du théâtre et de littérature, son œuvre subtile et introspective associe audace, fragments et classicisme.
Critique littéraire, puis cinématographique, il a été notamment membre des comités de rédaction des revues « Positif » et « Vertigo ». Il est l’auteur de nombreuses études et ouvrages consacrés à Mauriac, Montherlant, Julien Green, de même qu’au cinéma de René Clair, Max Ophuls et aux actrices Gaby Morlay et Edwige Feuillère. Il a travaillé un temps pour la sélection des films étrangers à la compétition officielle du Festival de Cannes et est actuellement Maître de Conférences à l’Université de Paris-VIII. Il a été co commissaire de l’exposition « Sacha Guitry » à la Cinémathèque française en 2007. Producteur pour France Culture, on lui doit les émissions : Sacha Guitry comédienSacha Guitry.com ; Dans la peau d’un collant ; Le Celluloïd et le Marbre, cette dernière série d’entretiens avec Éric Rohmer a été publiée aux Éditions Léo Scheer en 2010. Il est par ailleurs le conseiller éditorial de l’intégrale des films de Rohmer en DVD, auprès de Potemkine, et co auteur avec Antoine de Baecque de la biographie du cinéaste, Stock, 2014.
Par ailleurs Noël Herpe a fait paraître dans la collection L’Arbalète-Gallimard plusieurs volumes d’écrits autobiographiques qui frappent par leur acuité : Journal en ruines, 2011 ; Mes scènes primitives, 2013 ; Objet rejeté par la mer, 2016; et plus récemment Dissimulons !, Plein Jour, 2016.
Depuis quelques années, Noël Herpe développe un projet cinématographique : C’est l’homme, 2009 (moyen métrage édité accompagné du récit de son tournage et de sa diffusion C’est l’homme/Journal d’un film interdit, Le Bord de l’Eau, 2013), mais aussi multiples objets filmiques, notamment Mentons bleus !, 2014, adaptant une pièce en un acte de Georges Courteline ; et autres courts métrages, inspirés du répertoire du Grand-Guignol : Au téléphone, 2015 ; Le Système du docteur Goudron, 2016.

Galerie photos de l‘exposition