Le temps suspendu
Lancement

Le 12 janvier 2017 à 19:00
Intervenant(s)
Giovanni Careri
Bernhard Rüdiger
Emmanuel Tibloux
Yann Annicchiarico
Simon Bergala
Jenny Lauro Mariani
Angela Mengoni
Thomas Léon
Philippe Rousseau
  • Le 12 janvier 2017 à 19:00
  • 12 rue Boissy d'Anglas
    1er étage
    0153308800
    Fondation d'entreprise Ricard
  • Tous les mercredis à 12h30 et samedi à 12h30 et 16h
    Visites
    commentées
  • Concorde (lignes 1, 8, 12) et Madeleine (lignes 8, 12, 14)
    Métro
  • Concorde et Madeleine
    Parking
Le temps suspendu Lancement

Le temps suspendu dirigé par Giovanni Careri et Bernhard Rüdiger, 2016 – 336 p. en couleur – 18,5 x 24 cm – 26 € en vente à partir du 21 novembre

Issu d’un travail de recherche réunissant depuis 2004 artistes et historiens de l’art au sein de l’unité de recherche ACTH (Art contemporain et temps de l’histoire) et d’une exposition organisée à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon, ce livre déploie une réflexion artistique et théorique autour d’un réseau d’oeuvres d’art et de films. Il renouvelle la pensée de l’histoire de l’art, en faisant sienne une affirmation singulière : les images pensent et leurs liens font émerger une réflexion sur le temps historique et ses traumatismes. L’ouvrage présente un ensemble de contributions tissées à partir de montages d’images appelés « tables », formant cartographie. Dépourvues de lien direct entre elles, les oeuvres entrent pourtant en résonance selon des parcours défiant les attendus – ainsi La Vague de Courbet côtoie La Région centrale de Michael Snow.

En écho à ces dispositifs visuels de montage, l’ouvrage rassemble des contributions inédites d’historiens et de critiques d’art, aussi bien que de plusieurs artistes. Cet objet-livre constitue une proposition pour le regard et le savoir, un véritable espace d’exposition et de circulation engendré par la pensée des oeuvres elles-mêmes.

Giovanni Careri est historien de l’art. Directeur d’études à l’EHESS, il enseigne également à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Il a récemment publié Caravage : la peinture en ses miroirs (Citadelle & Mazenod, 2015), avec Georges Didi-Huberman : L’Histoire de l’art depuis Walter Benjamin (Milan, 2015), La Torpeur des ancêtres : Juifs et Chrétiens dans la chapelle Sixtine (EHESS, 2013) et, avec Bernhard Rüdiger, Face au réel : éthique de la forme dans l’art contemporain (Archibook, EHESS, ENBA de Lyon, 2008).

Bernhard Rüdiger est artiste et enseigne à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Lyon. Son travail d’installation a été exposé dans plusieurs musées et lieux d’art internationaux. Une monographie a été récemment publiée sur son travail avec un collectif d’artistes à Milan entre 1986 et 1994, A choral Archive: The Via Lazzaro Palazzi Space, the Experience of Self-Management and AVANBLOB (Ennesima, Mousse Publishing, 2015). Il a dirigé l’ouvrage Luciano Fabro : habiter l’autonomie (ENBA de Lyon, 2010).

Avec des contributions de : Luca Acquarelli, Yann Annicchiarico, Simon Bergala, Bénédicte Duvernay, Jennifer Lauro-Mariani,
Thomas Léon, Angela Mengoni, Morad Montazami, Philippe-Louis Rousseau, Eric L. Santner, Annabella Tournon, Ralph Ubl.

 

Galerie photos de l‘exposition