Partitions (Performances)
Phoenix Atala | Fanny Aboulker

Le 9 mars 2020 à 19:00
Programmé par
  • Le 9 mars 2020 à 19:00
  • 12 rue Boissy d'Anglas
    1er étage
    0153308800
    Fondation d'entreprise Ricard
  • Tous les mercredis à 12h30 et samedi à 12h30 et 16h
    Visites
    commentées
  • Concorde (lignes 1, 8, 12) et Madeleine (lignes 8, 12, 14)
    Métro
  • Concorde et Madeleine
    Parking
Partitions (Performances) Phoenix Atala | Fanny Aboulker
Intervenant(s)
Phoenix Atala
Fanny Aboulker

Programmé par

Phoenix Atala / Instrumentalisation de la Musique

« Pour l’occasion de Partitions (Performance), il me semble adéquat de parler de musique, et plus précisément de son instrumentalisation dans les arts visuels et vivants. Pendant une demi-heure je tente de disséquer les mécanismes en jeu lorsque l’on appose une bande-sonore sur des images, des histoires ou un environnement. Après avoir abordé quelques notions théoriques, elles sont illustrées sur le récit oral et informel d’un épisode de “L’Odyssée” d’Homère. Comme il sera question de mouvement et de voyage, je pense relater cette aventure d’Ulysse en marchant sur place sur un tapis de marche à une vitesse d’approximativement 1 km/h. »

Phoenix Atala est un artiste plasticien multidisciplinaire. Il réside et travaille à Paris. Dans les années 90 Il tente par deux fois le concours d’entrée de L’INSAS, une école de cinéma à Bruxelles, sans succès.  Il rencontre Grand Magasin à l’aube du 21e siècle. Suite à une résidence à La Villa Kujoyama (Kyoto,Japon) où ils composent quelques films, c’est à trois qu’ils co-écrivent et co-performent une dizaine de pièces très réussies sur le cours d’une décennie. À 30 ans, il réalise un long métrage  S01E02 qui décrit la grammaire cinématographique. En 2009 il conçoit un dispositif de contemplation du paysage, puis part en résidence aux États-Unis d’où il chronique ses expériences sous formes de poèmes ou de télé-conférences-performances. À son retour il se lance dans des performances solos How to write Standing Up et L’Impasse Conceptuelle où sont  détaillés et interrogés les processus d’écriture d’un spectacle. Il est artiste associé à Nanterre-Amandiers en 2016-2017. A cette occasion il écrit et réalise une websérie expérimentale La Formule où sont déconstruites les règles scénaristiques. Grace à une bourse du DiCréam, il code un jeu vidéo The Contemporary Artist dont le héros est un artiste, et conçoit une conférence-performance Algorithme sur le système binaire.  Ses productions sont présentées au Centre Pompidou, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain, à la Gaîté Lyrique, au Printemps de Septembre à Toulouse, Chez Bushwick et à FIAF à New York, à Human Ressources Los Angeles, au Mac-Val, au MK2, à la Ménagerie de Verre à Paris, aux Laboratoires d’Aubervilliers, à Nanterre-Amandiers, ainsi que sur France Culture et Canal +…

Fanny Aboulker / It is safe to love you

Une histoire d’amour en voix, en image et en neutre.

Attention la performance contient des scènes de sexe (en mots) et une scène de violence sexuelle (en mots), ne convient pas aux enfants.

Fanny Aboulker (1980) est une artiste qui mélange performance, écriture, tapisserie et vidéo pour raconter des histoires. Elle aborde les thématiques du genre dans l’identité et dans la langue, les émotions, les sentiments et les difficultés à vivre/aimer/travailler ensemble. Elle habite à Paris depuis peu. Elle a été membre de la coopérative d’atelier d’artiste Lewisham Arthouse à Londres et est membre du LAP (Laboratoire des arts de la performances) à Paris. Elle a montré son travail dernièrement à Nuit Blanche 2019, à Mains d’œuvres, à Bedford pour le festival de performance Nohat et à Outpost à Norwich. Elle travaille en ce moment sur un projet de recherche sur le neutre grammaticale en français.