Photo: Zoe Crosher

Andrew Berardini

vit et travaille à Los Angeles.
Andrew Berardini. Né en Californie. Vit à Los Angeles. Père de Stella.

Auteur de poèmes en prose proches de l’essai sur l’art et autres sujets sensuels, rédacteur occasionnel et commissaire d’expositions au MOCA de Los Angeles, au Palais de Tokyo à Paris, et au Castello Di Rivoli à Turin, ainsi que récemment co-commissaire de la deuxième Lulennial à Mexico City. A occupé des fonctions curatoriales à LAXART et à l’Armory Center for the Arts et a fait partie de l’équipe rédactionnelle de Semiotext(e). Plus ou moins récemment auteur de Danh Vo: Relics (Mousse, 2015), termine actuellement un livre sur la couleur et un autre sur les manières d’être un artiste non-professionnel. Contributeur régulier à Artforum, Spike, et ArtReview et rédacteur pour Mousse, Art-Agenda, Momus, et l‘Art Book Review. Récipiendaire d’une bourse Warhol/Creative Capital et de la bourse curatoriale 221a. Professeur à la Mountain School of Arts depuis 2008 et au Banff Centre depuis 2014. Ses recherches portent sur l’écriture artistique en tant que forme littéraire, la couleur, la subjectivité radicale, la résistance extatique, le romantique, les chimères littéraires, la corporéalité, le langage comme incantation, la porosité entre fiction et réalité, la culture underground, l’érotisme de l’art, et l’histoire esthétique de la Californie.