Photo: Say Who

Marcelline Delbecq

Vit et travaille à Paris.
Website
Biographie
Née en 1977.

Après avoir étudié la photographie à Chicago (Columbia College) puis à New York (ICP) de 1995 à 1997, Marcelline Delbecq a suivi une formation de Beaux-Arts (Caen, 1997-2002) puis un DESS Arts de l’exposition à l’Université Paris
X-Nanterre (2002-2003) suivi d’une résidence au Pavillon (Palais de Tokyo,
2004-2005).

Son travail s’est peu à peu éloigné de la pratique de l’image pour se concentrer
sur la potentialité cinématique et photographique de l’écriture. Son
utilisation du récit et de la voix élabore un univers narratif mis en mots et
en sons pour convoquer un ensemble d’images mentales oscillant entre
description et fiction, passé et présent. Dans ses installations sonores,
publications et lectures en public, les mots mettent en jeux la question du
regard en devenant à leur propre tour des images.

Elle a collaboré avec l’actrice Elina Löwensohn, le pianiste Benoît Delbecq, le
bruiteur de cinéma Nicolas Becker et collabore actuellement avec le
chorégraphe Rémy Héritier.

Expositions et lectures en public ont eu lieu en France et à l’étranger dans des lieux tels que : le Palais de Tokyo, le Centre Pompidou, le Centre Pompidou – Metz, la Fondation Ricard, la Fondation Cartier, la Kadist Art Foundation, la Galerie Xippas ; ou encore au CCS Bard College, chez Dispatch, Art in General, e-flux, School of Visual Arts à New York ; Johan Koenig Gallery, Chert Gallery à
Berlin ; Malmö Konstmuseum à Malmö ; Fri Art à Fribourg, Attitudes à
Genève ; au Mudam, Luxemburg ; au Beirut Art Center à Beyrouth. Elle écrit
également pour de nombreuses revues : Trafic (P.O.L) ; Les inrockuptibles, Volume (Presses du Réel), Roven (Presses du Réel), Initiales (Beaux-Arts de Lyon).

L’artiste a publié plusieurs fictions : Pareidolie (éditions Frac Aquitaine-Mix,
2011), Landscapes/ Blackout avec Marina Gadonneix (éditions RVB Books,
2011) et West I-VIII (éditions Le Gac Press, 2013). A l’occasion de
l’exposition est paru Silence trompeur (Manuella éditions), recueil de textes écrits entre 2007 et 2015. Un essai, Camera, paraîtra au éditions Manucius en
mai.

Elle est également Maître de conférence à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles.

 

Les dernières activités de Marcelline Delbecq à la fondation