Photo : Mathilde Assier

Gaëlle Choisne

Vit et travaille à Paris.
Biographie
Née en 1985.

Gaëlle Choisne (1985, France) est diplômée de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Lyon. En janvier 2017, elle intègre la Rijksakademie, après un an de résidence à la Cité internationale des arts de Paris. Son travail a été présenté à l’occasion de biennales, d’expositions de groupe ou de workshops, en France et à l’international, tels qu’au Beirut Art Center pour la 13ème Biennale de Sharjah (2017), au CAFA Art Museum à Beijing (2017) à la Biennale de Lyon, Jeune Création (2015) ou encore au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris (2018). Elle a bénéficié d’expositions personnelles à la Halle des bouchers, à Vienne (2015), à la Centrale Gallery Powerhouse, à Montréal (2015), à la galerie Untilthen, Paris (2018), et à la Hunter East Harlem Gallery (2018). Elle présente sa première exposition personnelle dans un centre d’art à Bétonsalon, Paris, intitulée Temple of Love, en septembre 2018. En 2019, elle est résidente de l’Atelier Van Lieshout à Rotterdam, et proposera une nouvelle exposition personnelle à la Galerie Nationale d’Art Zacheta de Varsovie au printemps. Elle participera à la biennale de Curitiba au Brésil et à la biennale de Lyon à l’automne 2019.

L’artiste se saisit des enjeux contemporains de la catastrophe, de l’exploitation des ressources et des vestiges du colonialisme dans des installations opulantes qui mêlent traditions ésotériques créoles, mythes et cultures populaires. Sculptrice et vidéaste, elle tire de ses voyages les matériaux qui composent ses installations et ses films. Exotisme mercantile, imaginaires littéraires et croyances constituent les thèmes d’une œuvre dynamique, généreuse et sociale. Elle conçoit ses expositions comme des plateformes ouvertes et inclusives, véritables espaces de sociabilité et de travail en commun. Elle y invite citoyens, chercheurs, musiciens et artistes à collaborer à l’occasion de workshops de recherche, d’ateliers pratiques, de cours de cuisine ou de concerts improvisés.

Elle développe ces problématiques en France et à l’international, notamment par des ateliers de création plastique avec des écoliers et des résidents de Port-au-Prince (Haïti), et initie des projets tournés vers la manipulation de matériaux de récupération et l’élaboration de méthodes d’urbanisme engagées.

Gaëlle Choisne est représentée par la galerie Untilthen à Paris.

Les dernières activités de Gaëlle Choisne à la fondation