Simon Boudvin

Vit et travaille à Bagnolet.
Website
Biographie
Né en 1979.

On compte des artistes dont la pratique se développe par une assiduité à l’atelier. De leur enfermement, leurs travaux gagnent en profondeur, s’y déploient. On en connaît d’autres qui travaillent dehors. Leur engagement consiste à explorer l’inventivité des lieux, d’y imposer une intention minimum, d’y accorder une attention particulière. Une présence au monde aiguë motive leur situation, dans les rues, les champs, les quartiers, les vallées, sur les chantiers, les frontières, les plateaux, les cols, les franges. Leurs sculptures sont faites de la boue, du goudron, du béton, du bois des alentours. Elles en font l’inventaire. À regarder leurs photos, les objets font prétextes, ils sont pris dans un contexte qui devient le véritable sujet des clichés. On y reconnaît des espaces riches, dévastés, ridicules, traversés par des enjeux qui les dépassent. Il s’agit de poursuivre les phénomènes en place et de les relever, de les révéler. On parle de mutation des villes ou du paysage, il faut encore en rapporter des bribes signifiantes, les présenter pour ce qu’elle signifient. Là où la mémoire s’efface, là où les puissants appuient, là où tout le monde triche, là où l’injustice est flagrante et silencieuse, là où la déprise est lâche, ou encore là où il n’y a rien à signaler.

Le lieu importe. Le souci du Y de l’il y a. L’égard à l’endroit les guide.
Et moi, je veux bien les suivre.

 

Simon Boudvin

Les dernières activités de Simon Boudvin à la fondation