ART-O-RAMA

Date : Du samedi 26 août 2017 au dimanche 27 août 2017. le samedi 26 et le dimanche 27 août à 16h

Thème : Programme de discussions avec le critique d'art Cédric Aurelle

ART-O-RAMA et la Fondation d’entreprise Ricard sont heureux d’annoncer leur première collaboration dans l’organisation d’un programme unique de discussions. Cédric Aurelle, critique d’art français basé à Paris et Marseille, poursuivra ainsi ses recherches autour des questions de la polarisation et de l’émergence des nouvelles scènes dans l’art contemporain.

Les discussions auront lieu les samedi 26 et dimanche 27 août à 16h dans un espace dédié au sein de la foire et seront modérées par Cédric Aurelle.


PROGRAMME 

1 / Introduction par Colette Barbier, directrice de la Fondation d'entreprise Ricard (samedi 26 août à 15h30)

Suivie de "3 questions à Vincent Lamouroux" à l'occasion de son exposition monographique "New Runway" au Panorama de la Friche la Belle de Mai.


2 / Première table-ronde : Le marché de l’art entre féminisme et dé-colonialisme (samedi 26 août à 16h)

Avec Françoise Vergès, Isabelle Alfonsi et Julien Creuzet.

Constat :  l'oeuvre de Félix Gonzalez-Torres a fait l'objet d'une relecture constante et une inscription progressive dans une histoire globalisée ("universelle") tendant à gommer le contexte d'émergence d'une oeuvre profondément liée à la crise du Sida, l'identité d'un artiste gay latino. Partant de ce point, j'envisage dans un premier temps d'interroger les intervenants sur la question de la réécriture de l'histoire par les discours dominants (peut-on parler de révisionnisme ?) et les inviter à tirer des perspectives sur le contemporain pour des artistes dominés, colonisés (noirs, femmes...) devant les modèles valorisés par le marché.


/ Deuxième table-ronde : Le(s) Sud(s) comme état d’esprit (dimanche 27 août à 16h)

Avec Marie-Ann Yemsi, Sumeshwar Sharma et Charlotte Cosson & Emmanuelle Luciani.

Entre problématique historique des non-alignés (Sumesh), l'Afrique pensée comme son propre centre et sa propre utopie (Marie-Ann Yemsi) : interroger le rapport des suds en général au détournement du classique rapport des centres dominants et des périphéries dominées vers une autonomie du local dont l'ancrage territorial n'est pas contradictoire avec une dimension à la fois transversale et globale. Une manière de revenir sur Marseille avec Charlotte et Emmanuelle qui traitent directement ces questions dans tout leur travail et de faire converger des histoires qui ne se croisent pas forcément mais peuvent se rencontrer autour de questions communes.

Galerie photo de l'évènement - Diaporama

ART-O-RAMA 2017

Informations pratiques